lundi 4 novembre 2019

CORREO N°142 - Novembre 2019.


CORREO      
de LOS AMIGOS DE ESPAÑA
Numéro 143 – Novembre 2019.
Maison des Associations - Rue Guillaume Le Bartz  - 56000 Vannes.  Tél: 06.89.68.11.45.

www.facebook.com/amigosdeespanavannes                              
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
A L'AFFICHE EN NOVEMBRE:
LA CARTELERA DE NOVIEMBRE:

MOIS DU DOC: "LA PETITE ESPAGNE" :
                                                       Vendredi 8 à 18 heures à la Maison des Associations.
Dans le cadre du "Mois du Doc" nous proposerons cette année le film
"La Petite Espagne" de Sophie Censier et Natacha Lillo
Il existe près du stade de France, à la Plaine Saint-Denis, près de Paris, un quartier où s'installèrent au XXe siècle, par vagues successives, des milliers d'immigrés espagnols, recréant l'ambiance de leur village natal avec ses petits commerces, ses cafés, ses agitateurs politiques, et même son église... Ce quartier fut longtemps connu comme la "Petite Espagne". Aujourd'hui le quartier est en voie de démolition ; l'immigration espagnole, elle, semble s'être "fondue" dans le paysage. Dernier lieu emblématique de sa présence dans le quartier de Saint-Denis, le hogar (le foyer) où l'on se retrouve en famille le dimanche pour jouer aux dominos ou manger el cocido (plat traditionnel) dans un décor suranné ….
La projection aura lieu vendredi 8 novembre à la Maison des Associations en présence de Natacha Lillo.
Film de 60 minutes. Entrée libre, participation aux frais souhaitée.

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE: vendredi 22 novembre à 18 heures à la Maison des Associations.
Moment fort de la vie démocratique de notre association, notre Assemblée Générale se déroulera
Vendredi 22 novembre à 18 heures à la Maison des Associations.
Comme de coutume, nous ferons le bilan de l'année écoulée (rapport moral et financier), présenterons les projets pour la saison en cours et renouvellerons nos instances. Et nous terminerons par la traditionnelle copita de los Amigos.
Les documents pour cette A.G. sont joints au présent Correo. Modalités en page 4.

UNA CURIOSA POSTAL DE SALAMANCA:
Nous avons reçu de Salamanque, une curieuse carte signée par les participants au séjour linguistique organisé en septembre dernier par Nadia. Habituellement, nous avons un paysage, un monument, mais là, il s'agit d'une énigmatique phrase en latin: "  Quod natura non dat, Salmantica non praestat".  Traduction en castillan: " Lo que la naturaleza no da, Salamanca no lo presta" et en français: "Ce que la nature ne donne pas, Salamanque ne le prête pas". Mystère …..
 Explication: il s'agit d'un proverbe lié à l'Université de la ville, la plus ancienne d'Espagne puisque fondée par Alphonse IX en 1218. Elle s'adresse aux étudiants peu doués pour leurs faire comprendre que s'ils ne sont pas assez intelligents pour suivre ses cours (donc pas dotés par la nature), l'Université ne pourra suppléer à leurs carences et ils sont donc invités à ne pas s'y inscrire. Á moins qu'ils n'aient découvert la "rana" …. Ce que nos Amigos ont fait !
Á part cela, nos étudiants vannetais l'assurent: " ¡ Qué ciudad muy preciosa !".

LE CANTO GENERAL Á VANNES LE 1er DÉCEMBRE:
L'évènement culturel de cette fin d'années sera la présentation par la chorale finistérienne "Les Chemins de la Voix" de l'œuvre de Pablo Neruda et Mikis Théodorakis, le "Canto General" dimanche 1er décembre en l'église Saint Vincent Ferrier.
Ricardo Eliécer Neftalí Reyes-Basoalto  dit Pablo Neruda, est né le 12 juillet 1904. Il est l'une des grandes plumes de la poésie chilienne avec Gabriela Mistra, Vicente Huidobro. Il meurt quelques jours après le coup d'état du général Pinochet le 23 septembre 1973.
Son enfance marquée par la nature, a pour cadre Temuco, petite ville de l'Araucanie.  Il  découvre très jeune le "monde du vent et du feuillage" qu'il évoquera tout au long de son œuvre.
Etudes secondaires et premiers poèmes dès l'âge de treize ans. Il étudie le français à Santiago. A dix-neuf ans il prend le nom de Pablo Neruda (hommage au poète tchèque Jan Neruda ?) et publie son premier recueil "Crépusculaire" suivi de "Vingt poèmes d'amour".
Il entre alors dans la carrière diplomatique: consul à Rangoun, puis Colombo, Calcuta, Buenos Aires.
En 1930, il épouse une hollandaise, Maryka Hagenaar, dont il aura une fille : Malva Marina Reyes.
En 1932, de retour au Chili, il publie un ouvrage qui fera date: Residencia en la tierra, (Résidence sur la terre).
1935 est une année cruciale: il est nommé en Espagne. Il y retrouve Federico Garcia Lorca qu'il avait rencontré à Buenos Aire, rencontre les grands poètes tels Rafael Albert, Jorge Guillén ainsi que Luis Buñuel

Après le coup d'état de Franco en juillet 1936, l'assassinat de Lorca, la sanglante répression, il prend clairement fait et cause pour la République ce qui lui vaut d'être révoqué. Il publie alors publie España en el corazón (L'Espagne au cœur), fonde le Comité hispano-américain pour le soutien à l'Espagne et l'Alliance des intellectuels chiliens pour la défense de la culture et organise après la victoire franquiste, l'exil de 2400 espagnols à bord du cargo Winnipeg.
Il effectue par la suite plusieurs voyages en Amérique, Mexique, Cuba, Pérou où il visite la cité inca de Macchu Picchu qui lui inspirera en 1950 un célèbre poème: Alturas de Macchu-Picchu (Hauteurs de Macchu-Picchu).
Lors des élections de 1945, il est élu sénateur sur la liste du Parti Communiste, soutient le candidat de gauche aux élections présidentielles Gabriel Videla qui après son élection à la présidence mène une politique dictatoriale d'extrême-droite. Pourchassé par le régime, Neruda se réfugie en Europe et c'est à ce moment qu'il écrit le Canto General, le Chant général.
Il milite activement pour la paix, rencontre sa troisième femme Matilde Urrutia, et rentre au Chili en 1952. Président de l'Union des écrivains chiliens, il soutient la candidature du candidat socialiste Salvador Allende en 1969. Il est nommé ambassadeur en France où il rencontre le musicien grec Mikis Théodorakis qui mettra en musique le Canto General. Il retourne au Chili en 1971.
Le coup d'état du général Pinochet le 11 septembre 1973, soutenu par les Etats-Unis et les milieux ultra-conservateurs qui organisent un véritable sabotage économique (blocus, chute du cours du cuivre, grève des entreprises de transports …), met un terme au gouvernement d'Unidad Popular. Une répression féroce s'abat sur le pays. Salvador Allende meurt lors du bombardement du palais présidentiel, la Moneda.
Pablo Neruda décède lui le 23 septembre, officiellement d'un "cancer de la prostate". Ses obsèques, suivies par des dizaines de milliers de personnes, furent la première manifestation publique contre la dictature.
=================
LE "CANTO GENERAL":
Publié en 1950 à Mexico, le Canto General est un vaste poème épique comportant 15 sections (chants), 231 poèmes soit plus de quinze mille vers. Impossible donc d'en faire l'analyse ici ! D'autant plus que le vocabulaire est on ne peut plus "pointu", les métaphores, très complexes, l'imagination puissante et le lyrisme délicat. Pour faire simple, disons que c'est une véritable encyclopédie historique et sociale de l'Amérique, un cri de révolte et hymne à la paix et à la liberté.
Suite à sa rencontre avec Neruda, Mikis Theodorakis en a fait un oratorio pour deux solistes, chœur et orchestre. Connu pour ses musiques de films ("Zorba le Grec", "Z") auteur de nombreuses symphonies, ballets inspirés par la poésie grecque, il fut lui aussi fût un combattant de la liberté. Après le coup d'état des colonels en 1967, il fût emprisonné, torturé. Expulsé de son pays, il se réfugia à Paris où il rencontra Pablo Neruda.

Dirigé par Jean Golgevit, compositeur, violoniste, conseiller technique et pédagogique du Ministère de la Jeunesse et des Sports, et chef de chœur, il a dirigé le Chœur du Canto lors d'innombrables concerts. Plus de 8000 bretons ont pu partager l'émotion du Canto lors de concerts donnés dans notre région.
Concert à Carhaix.
Outre les cinquante choristes auxquels se joindront quelques vannetais, la chorale "La clef de sol" de Saint Avé, l'ensemble compte sur la participation de Gabriela Barrenechea (mezzo-soprano), Jean-Christophe Grégoire (baryton), et de Jean-Luc Kérouanton récitant qui présentera chaque pièce.
Et le public sera invité comme lors de chaque concert à reprendre le bis de la pièce finale "América insurrecta" dans un moment de partage et d'émotion. En voici un court extrait:

Nuestra tierra, ancha tierra, soledades,
se pobló de rumores, brazos, bocas.
Una callada sílaba iba ardiendo,
congregando la rosa clandestina,
hasta que las praderas trepidaron
cubiertas de metales y galopes.
Fue dura la verdad como un arado.
Rompió la tierra, estableció el deseo,
hundió sus propagandas germinales
y nació en la secreta primavera.

Notre terre, vaste terre, solitudes,
Se peupla de rumeurs, de bras, de bouches.
Une syllabe muette s'en échappa telle une braise
S'unissant à la rose clandestine,
Jusqu'à ce que ce que les prairies trépident,
Couvertes de métaux et de galops.
La Vérité fut dure comme un soc,
Elle ouvrit la terre, elle engendra le désir,
Elle y répandit ses idéaux en germes
Et elle naquit dans le printemps secret.

(Le texte du final a été "arrangé" et est différent de cet extrait pour être accessible à tout choriste. Il est à disposition sur simple demande).

Pour réserver vos places:

* par internet, http://lescheminsdelavoix.free.fr  (cliquer sur l'affiche du concert),
* auprès de l'Office de Tourisme de Vannes, quai Tabarly ou à la librairie "Le Silence de la mer" place Saint Pierre,
* auprès de notre association: nous adresser un chèque correspondant au nombre de places; les billets seront remis à l'entrée du concert.
Prix des places: 15 € en prévente, 18 € sur place, tarif réduit (Etudiants, moins de 20 ans, personnes en recherche d’emploi, handicapés) 10 €, gratuit pour les moins de douze ans.

--------------------------------------------------------------------------------------------
GALA "DANSES DU MONDE" DIMANCHE 24 NOVEMBRE AU P.A.C.

Organisé à l'initiative du Conseil Municipal Jeunes, le gala "Danses du Monde" aura lieu dimanche 24 novembre à 16 heures au Palais des Arts.
Notre Peña Flamenca y participera comme chaque année. Le principe est simple : une entrée au spectacle en échange d’un produit pour bébé et/ou jeune enfant (couche, lait, soins d’hygiène, petits pots…) lesquels sont redistribués aux associations caritatives vannetaises, Croix Rouge, Secours catholique, Saint-Vincent-de-Paul, les Relais et Restos du
coeur…


========================================================================
Madrid se prepara para exterminar a 12.000 cotorras argentinas:tos
Las cotorras argentinas no son bienvenidas en Madrid. Al contrario. este ejemplar de ave es considerado, para el ayuntamiento de la capital española, una especie "exótica invasora" y por lo tanto han planificado una campaña para terminar con ellas en el otoño boreal de 2020. Se calcula que en dicha ciudad hay una población media de 12.000 ejemplares.
Para acabar con estos pájaros verdes de la familia de los loros -de nombre científico Myiopsitta monachus- que atentan contra la biodiversidad de la zona y también contra la salud de los ciudadanos de la urbe, se pondrán trampas, redes y se cerrarán los nidos para que cuando las aves acudan allí a dormir se las pueda cazar con la mano. También se llevará adelante una esterilización de los huevos para que las cotorras no se reproduzcan.
El costo de esta campaña de erradicación de estos animales se calcula en unos 6 a 8 euros por ejemplar, según informó el diario español ABC. 
Santiago Soria Carreras, jefe del servicio de Biodiversidad del Área de Medio Ambiente y Movilidad, señaló que la campaña de exterminio de las pequeñas aves se emprende por diversos motivos. "Las cotorras se han incrementado en la ciudad de Madrid un 33 por ciento en los últimos tres años. Han llegado a un número muy importante y generan diversos problemas para la conservación de la biodiversidad del ecosistema, así como problemas de salud a los ciudadanos", expresó en el citado medio.r fot
Soria Carreras indicó también que los nidos de estos pájaros pueden ser peligrosos, porque pueden pesar "hasta 200 kilos y desprendidos desde una altura de 15 metros pueden llegar a ser mortales". Además, estos pájaros, llamados también cotorra monje o cotorra verdigris, pueden contagiar enfermedades a otras aves e incluso a seres humanos. En los últimos años, esta especie, "ruidos y gregaria" fue ganando terreno a las especies autóctonas y sacándole espacio a sus nidos.                                                                                   LA NACION 8 de octubre de 2019
========================================================================

jeudi 5 septembre 2019


CORREO      
de LOS AMIGOS DE ESPAÑA
Numéro 141 – Septembre 2019.
Maison des Associations - Rue Guillaume Le Bartz  - 56000 Vannes.  Tél: 06.89.68.11.45.
----------------------------------------------------------------------------------
Bonne rentrée à toutes et à tous !
Septembre est là, avec sa rentrée des classes, son Forum des Assos lors duquel nous serons heureux de vous accueillir samedi 7 septembre au Chorus.
Nous espérons que la parenthèse estivale vous ait été agréable et que vous ayez pu profiter au max des retrouvailles familiales, amicales, faire des découvertes, vous reposer …
Notre programme pour la nouvelle saison a subi une cure d'amaigrissement … Le départ d'Yvonne Montoir, comme celui de Alba Acuña qui assurait le groupe de conversation, le manque de renouvellement que nous déplorons comme d'autres au sein de notre équipe pédagogique, nous conduit à réduire la toile. Si une bonne fée se penche sur notre berceau, nous ne manquerons pas de vous en informer. Mais la réalité est là: il y a globalement, pour toutes les associations, culturelles, sportives, humanitaires, une crise du bénévolat à laquelle nous n'échappons pas. Il est assurément plus simple de consommer que de participer ….
Mais positivons, nous allons, dans la mesure de nos moyens, faire en sorte de continuer à partager avec vous notre amour pour l'Espagne, ses cultures. Même si vous ne pourrez participer à nos cours, les occasions de nous retrouver ne manqueront pas: Mois du Doc, Fête des Rois, conférences …
Alors, à très bientôt,
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
LA DESPEDIDA DE YVONNE:
Après presque dix ans d'activités au sein de notre association, de centaines d'heures de cours partagées avec vous, Yvonne Montoir a décidé, pour des raisons de santé, de mettre un terme à son engagement.
Toutes celles et ceux qui l'ont côtoyée ont pu apprécier sa gentillesse, ses connaissances qu'elle ne demandait qu'à partager.
Pour son dernier cours le 26 juin, ses alumnos et  les membres du Conseil d'Administration lui ont organisé une amicale "despedida" bien méritée. Et nous ne manquerons, pour l'ensemble de l'association, de la remercier comme il se doit lors de notre prochaine assemblée générale en novembre prochain.
Si Yvonne n'assurera plus de cours, nous ne doutons pas qu'elle demeure une adhérente active et apporte son savoir et ses conseils au plus grand bénéfice de tous.
                                                                                   
MERCI YVONNE ET Á BIENTÔT !

ET MERCI ALBA !
Donc, Alba, jeune andalouse de Huelva qui assurait l'animation de notre groupe de conversation depuis janvier, ne peut continuer cette activité cette année. Contraintes familiales et professionnelles obligent, ce que nous comprenons fort bien. Mais Alba continuera de participer aux activités de notre Peña Flamenca ce qui vous permettra de converser avec elle dans la langue de Lorca !





MARIANO OTERO NOUS A QUITTÉS …
Notre ami Mariano Otero nous a subitement quittés le 9 juillet.
À Rennes, où il vivait, et à Dinard, où la galerie Vue sur mer exposait le peintre depuis 27 ans, tout le monde connaissait ses baigneuses aux formes généreuses et ses danseuses de tango. À 77 ans, le peintre d’origine espagnole, qui ne passait pas un jour sans dessiner, s’est éteint d’une maladie foudroyante, entouré de sa femme, de ses filles et de son frère Antonio.
.
C’est pour rejoindre son père, Antonio, républicain espagnol exilé à Rennes sous Franco, que le jeune Mariano Otero était arrivé dans la capitale bretonne, en 1956, à l’âge de 14 ans. Trop jeune pour s’inscrire en école d’art, il obtient bientôt une dérogation et devient le plus jeune diplômé des Beaux-arts de France. Avec son frère Antonio, qui épousera la peintre Clotilde Vautier, ils réaliseront leurs premières expositions
Les convictions antifascistes de son père, qui ayant pu échapper aux bagnes franquistes, est devenu professeur de l'Université de Rennes,  ne quitteront pas Mariano Otero. Dans les années 1960-1970, membre de l’union des étudiants communistes, il réalisera de nombreuses affiches militantes : contre la dictature au Chili, pour Amnesty international ou la défense des immigrés.
Nous avions eu le plaisir de recevoir Mariano à Vannes à plusieurs reprises. Tout d'abord lors d'une expo réalisée par le Centre Culturel Espagnol de Rennes sur le thème de la Retirada et de l'immigration espagnole en Bretagne en 1939 puis en novembre dernier, à l'occasion du "Mois du Doc" 2017 lors duquel nous avons projeté le film "Le regard de l'autre".
Nous adressons à Alice, son épouse, Maruja et Olga, ses filles nos très sincères condoléances et l'expression de toute notre amitié.

MONIQUE PERCHAIS:

Nous avons également appris le décès le 29 juin de notre amie Monique Perchais.
Adhérente de notre association dès les premiers jours, Monique et Henri participaient au cours de Monique Martin-Daguet et étaient de très précieux animateurs de nos cocinas.
Nous adressons à Henri et ses enfants, tous nos remerciements et les assurons de toute notre amitié.






POSTAL DE VERANO:
Postal au singulier puisque cet été nous n'avons reçu qu'une seule carte ensoleillée. Celle de Nadia Brun qui nous envoie ces mignons "ninots" depuis Valencia en ajoutant: ¡ Ay, Qué calor en Valencia !







CHERS POUCE-PIED ….

Le pouce-pied,"percebes" en espagnol et en galicien,  bizarre petit crustacé vit essentiellement sur les cotes atlantiques de Bretagne sud et du nord-ouest espagnol notamment en Galice. Très apprécié  des galiciens, il fait l'objet d'une forte demande (les dits crustacés peuvent atteindre 200 € le kilo) et donc d'une pêche (cueillette) intensive ce qui met en cause la survie de l'espèce.  Au point que des braconniers espagnols viennent souvent opérer sur nos côtes; deux d'entre eux ont été interpellés avec 110 kg de pouces-pieds le 20 août alors qu’ils débarquaient leur rapine à la cale de Port-aux-Moines à Saint-Gildas-de-Rhuys.  
La cueillette est fortement réglementée et est très dangereuse, l'animal étant accroché aux rochers de falaises difficilement accessibles.

LE BAGAD DE VANNES AU FESTIVAL DE GIJÓN:

 A peine l'Interceltique terminé, nos amis du Bagad de Vannes, les "Melinerions" sont partis immédiatement pour les Asturies ("Patria querida" de Lisardo Lombardia, directeur du FIL), à Gijón plus précisément (Xixón en bable, la langue de Lisardo) pour le XIXè Festival de Gaitas, succédant au Bagad de Saint Malo l'an dernier.
A en lire leur page facebook, les "Meuniers" étaient heureux comme tout et nous les comprenons: "Nous ne sommes pas prêts d’oublier ce superbe festival Banda de Gaitas Villa de Xixón, son ambiance et la qualité de son public. Un grand merci à tous. Nous emportons en Bretagne un peu de votre ferveur et de votre chaleur et vous disons à une prochaine fois !! "

El Festival de Gaitas de Gijón reúne bandas de Bretaña, Escocia, Galicia y Asturias
La folixa intercéltica culminará con una gran gala en la plaza Mayor tras el pregón de las fiestas
La gaita es tradición asturiana y referente básico de su cultura. Así lo definió ayer el concejal de Cultura, Alberto Ferrao en la presentación del XIX Festival de Bandes de Gaites "Villa de Xixón". Ferrao dijo que la gaita "es emoción y divulgación. Es el referente básico en Asturias, la cultura y el emblema, al ritmo y disfrute de sus sones, que se suma a las propuestas veraniegas gijonesas". Y animó a no faltar a sus citas y desfiles, con grupos de Bretaña francesa, Escocia -debutantes en Gijón-, Galicia y Asturias. "Un festival referente, una tradición del verano en la ciudad; un mozo de diecinueve años que abandona la adolescencia para meterse en la edad adulta. Vamos a disfrutar de diez formaciones de distintos países", refirió Ferrao. La conciencia de este instrumento la ofrece el Museo de la Gaita de Gijón, "un espacio que conserva e investiga nuestro instrumento y al que están invitadas todas las personas que quieran conocer su historia. Nosotros queremos que suene la gaita, que nos acompañe durante estos días y complemente una programación variada y para todos los públicos. Es tan nuestra, está tan prendida a nuestra forma de vivir las fiestas, a los momentos solemnes o a situaciones cercanas, que no se puede entender Gijón ni Asturias sin gaitas", dijo el concejal, que hizo su lectura en asturiano.
                                                   Extrait de "La Nueva España" - Luis Melendi 08.08.2019

MEDINA DEL CAMPO AUX FÊTES HISTORIQUES DE VANNES:
C'est un groupe de Medina del Campo, 21.000 habitants, ville de Castille-León située à 45 kms de Valladolid qui a participé aux Fêtes Historiques de Vannes en juillet.
Une "Semana renacentista" se déroule chaque année fin août.
"Las calles de la Villa de las Ferias se llenarán de color, de música, del ambiente de los antiguos mercados que tanta riqueza dieron a esta tierra. En esta atmósfera tan especial, cerca de 4.000 figurantes, hombres y mujeres, niños, jóvenes y mayores de Medina, de sus barrios, pedanías y comarca harán realidad las recreaciones y actividades históricas programadas, dando vida a los personajes ilustres que recorrieron las calles y plazas de nuestra querida Villa.
================================================================================================================================================